Samedi 14 mai 6 14 /05 /Mai 05:43

La dynamique de la restriction comporte quatre éléments distincts :

  • le Temps 

  • la vulnérabilité

  • l’exhibition

  • la frustration

 

 

 

Le Temps

 

Ces éléments peuvent ne pas figurer au menu de toutes les séances et n’ont pas nécessairement à y être d’ailleurs. Tout dépend du but recherché par la personne dominante et quelles sont ses intentions. Par contre, les comprendre est important…. et intéressant.

Au fait, si les techniques orientales de ligotage aiment bien se servir de ces quatre éléments et les pousser plus loin, le style plus « occidental » s’attarde plus souvent à la simple restriction des mouvements de la personne soumise. La restriction n’étant qu’une activité préludant d’autres activités à venir.

Sans aller de façon aussi élaborée que les fervents de shibari, vous pouvez tout de même tirer grandement profit de ces quatre éléments dans vos séances. Vous pouvez obtenir des effets beaucoup plus intenses dans vos interactions avec la personne soumise et ce, avec la même quantité d’efforts… et parfois moins. Hé !

e temps est un facteur important dans la plupart des jeux BDSM.

Dans les jeux de restrictions, le temps est crucial.

Plus longtemps la personne soumise est restreinte dans ses mouvements, plus grands seront les effets ressentis.

Ce n’est pas seulement vrai dans les postures physiquement demandantes, telle que celle que l’on voit ci-contre. Même une restriction fort simple peut générer beaucoup plus d’effets si on lui donne la chance de se déployer sur le plan mental.

Être restreint, c’est une chose. Vivre l’expérience de la privation réelle de la liberté en est une autre. Même si ce n’est qu’un peu de liberté.

Par ailleurs, même si le « style occidental » ne s’y attarde pas, les cordes et les noeuds peuvent activer des points de pression érotiques, même si vous tombez sur eux par hasard. Les poignets et les chevilles, par exemple, comptent plusieurs points de pression qui, quel que soit ce que vous faites, seront presque toujours activés.

C’est toujours bon à savoir :- )


La Vulnérabilité

Se sentir vulnérable est important aux yeux de la personne soumise.

Le fait d’être à votre merci rend l’échange de pouvoir pleinement effectif, que ce soit lors d’un vendredi soir particulièrement épicé ou dans le cadre d’une relation de domination-soumission suivie. La restriction aide grandement la personne soumise à atteindre cette sensation physique et psychologique de la vulnérabilité. Vous avez donc intérêt à en prendre avantage autant que vous le souhaitez.

Les novices tendent à négliger cette dimension. Une fois qu’ils ont bien ligoté leur petit paquet, ils passent rapidement aux phases suivantes de leurs projets. Ils négligent ce plaisir malicieux qui grandit du simple fait de la regarder attentivement, restreinte et vulnérable, offerte sans défense aux caprices de votre volonté.

C’est là que le vertige la prend. L’anticipation, la crainte et l’excitation sont les ingrédients de ce cocktail tout simplement délicieux.



Exhibition



L’exhibition et la vulnérabilité forment un duo charmant.

En fait, il ne s’agit pas seulement d’exhibition sexuelle. Lui rappeler doucement que son corps est bien restreint, pleinement exposé, ouvert à un scénario qu’elle n’avait peut-être pas prévu… « ne faites pas cette gueule, mademoiselle : c’est pour votre bien.. » :- >

Assoyez-vous confortablement. Prenez vos aises. Examinez votre proie des pieds à la tête avec un brin de nonchalance, sans mot dire,monalisant à peine. Le silence est parfois si révélateur. Et puis, vous avez tout votre temps, non ?

Ceci dit, être exhibée sexuellement est le fantasme de beaucoup de femmes. La majorité d’entre elles ont cette relation d’amour/haine envers leurs parties génitales. Négliger cet atout serait vous priver d’un plaisir étonnant.

Il vous suffit d’exposer… votre point de vue et… et elle n’aura d’autre choix que de… l’embrasser.



Frustration



Non, il n’y en aura jamais de facile. Ce ne sera pas toujours comme elle avait prévue.

Il y a alors des chances qu’elle devienne frustrée. Qu’elle soit insatisfaite. Et… c’est là que ça se passe. C’est là que la domination fait sentir ses effets. Le plaisir tient dans ce mot, simple et clair, sans appel : « c’est non. Vous m’avez bien entendu? »

La frustration est un outil à manier avec toute la palette des émotions et des sensations.

Dès que vous repoussez, ne serait-ce que de quelques secondes, votre réponse à ses demandes, à ses soupirs, voire à ses cris ou à ses pleurs, vous entrez là en plein coeur du phénomène. Et cela laisse une impression forte.

Vous pouvez alors pousser le jeu un tantinet plus loin que ce à quoi l’autre personne s’attend, ou qu’elle est en mesure de gérer.

Ligoter et agacer, ça rime… Mais ce n’est pas un crime.





Par soumise jade de Maître José - Publié dans : Articles BDSM
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Profil

  • soumise de Sir ArroYave
  • Le blog de soumise jade
  • bdsm soumise sm soumission domination
  • je suis jade soumise et chienne de Sir ArroYave depuis le 01/06/2011 à midi et 12 minutes , je suis fière de porter Son Collier

Présentation

Derniers Commentaires

Calendrier

Août 2017
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>

Texte Libre

Archives

Recherche

Créer un Blog

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés